Sal La Rocca 4tet featuring Stéphane Belmondo⎜Review Jazz’halo


Jacques Pelzer Jazz Club, Liège (BE)

Sal La Rocca Quartet feat. Stéphane Belmondo
Ce soir, au Pelzer Jazz Club, le quartet de Sal La Rocca (Jeroen Van Herzeele au ténor, Pascal Mohy au piano, Lieven Venken à la batterie) accueillait le trompettiste Stéphane Belmondo, une des figures de proue du jazz en France:
il a croisé la crème du jazz français, Sylvain, Luc, Michel Legrand, Alain Jean-Marie, Michel Graillier, mais aussi les Américains Youssef Lateef, Lee Konitz, Dee Dee Bridgewater, Kirk Lightsey ou Lew Tabackin.
Sal et Stéphane se connaissent de longue date. A Liège, ils s’étaient déjà rencontré dans la même configuration de quintet pour Jazz à Liège en mai dernier et, auparavant, au Théâtre de Liège, avec Jacky Terrasson pour Jazz au fil de l’eau (occasion d’une interview).

sal la rocca 4tet

 

sal la rocca stephane belmondo

Dans une salle comble et quelques personnes debout (ce qui fit dire à quelqu’un: “Jacques aurait pu avoir une plus grande maison”), le public est comblé. On entend parler français, néerlandais et allemand.
Des musiciens sont venus en voisins: Greg Houben, Manu Baily, Jacques Pirotton.
pascal mohy

jeroen van herzeele lieven venken

Dès l’entame du concert, un grand classique du jazz moderne: Béatrice de Joe Henderson, une splendide mélodie portée par un bugle tout en douceur, avec le ténor en écho. Suivront de grands standards revisités et dynamisés, comme un Just Friends endiablé ou How deep is the ocean.
Et puis, hommage à Chet que Stéphane adore (album Love for Chet), Leavin’ de Richie Beirach, autre magnifique mélodie. Sous l’impulsion de la rythmique, chaque thème est l’occasion de longs solos.Les échanges fusent entre le bugle tout en puissance feutrée, le ténor fiévreux (dans un contexte pourtant différent de celui de Mâäk ou du Gratitude Trio), le piano virevoltant (très applaudi par Stéphane), la contrebasse tout en rondeur et la batterie survoltée.
Même plongée dans la tradition post-bop en deuxième set, même enthousiasme du public qui sera récompensé par un très beau rappel avec la trompette bouchée de Belmondo.
Texte © Claude Loxhay  –  photos © Robert Hansenne

 

Link Here
Jazz’halo | info@jazzhalo.be | Copyright © 2019

 

 

 

 

You may also like

Comments are closed here.

Bandsintown

Predikheerlijke-Zomer 22

Flickr

SLR5 feat. Stéphane Belmondo live at Tournai Jazz Festival

Upcoming Shows